Geneviève Drouin

Par Geneviève Drouin

27 février 2020

Bien-être

Accueillir le changement : 3 conseils

Le monde du travail est en mutation constante : nouvelles technologies, intelligence artificielle, automatisation… Le changement n’est plus une exception, mais une règle. Comment tirer son épingle du jeu dans un environnement en perpétuelle évolution? En suivant ces 3 judicieux conseils.

Nous avons tous déjà résisté à des changements ou cherché à les éviter. Bien souvent, cette résistance découle non pas d’une attitude réfractaire, mais d’une peur de l’inconnu : les changements nous apportent des questionnements et des craintes. Or nous pouvons apprendre à surmonter nos peurs et à accueillir la nouveauté.

1. Accepter

Qu’on soit en accord ou non, le changement est présent et on doit l’accepter. À cette étape-ci, l’ouverture d’esprit est primordiale. Facile à dire, n’est-ce pas? Concrètement, on doit d’abord admettre qu’il y a un changement, que celui-ci nous préoccupe, puis se demander pourquoi : peur de ne pas être à la hauteur, peur de perdre son emploi, peur d’être remplacé, etc. En mettant le doigt sur la source de vos craintes, vous pourrez aborder la situation sous un angle différent et serez sur la bonne voie pour accueillir le changement.

2. Aller chercher du soutien

En sachant exactement ce que vous craignez et pourquoi, vous pourrez plus facilement aller chercher de l’aide et du soutien pour surmonter ces craintes et bien vous outiller pour l’avenir. Vous pouvez en parler avec votre gestionnaire ou les responsables des ressources humaines de votre organisation, qui pourront vous donner les informations et les explications à l’appui du changement.

Un service d’aide comme le PAE (programme d’aide aux employés) peut également vous orienter vers des spécialistes (conseillers en orientation, psychologues, etc.) qui pourront vous accompagner et vous aider à trouver des ressources pour apaiser vos craintes et traverser ce changement avec optimisme. L’important, c’est de nommer vos appréhensions et d’éviter de vous isoler. Vous devez aussi laisser le temps au temps : votre temps d’adaptation, celui des autres et la transition vers le changement visé.

3. Collaborer

Après avoir nommé nos craintes et reçu de l’aide, on doit collaborer, utiliser les outils proposés et faire de réels efforts pour s’adapter à la nouvelle situation. Cela ne se fera pas du premier coup, alors on doit communiquer, questionner et s’informer pour mieux comprendre, vivre et finalement accueillir le changement.

Votre capacité d’adaptation aux changements dépend de l’attitude avec laquelle vous abordez le tout. En effet, votre état d’esprit joue un rôle déterminant dans votre acceptation de la nouvelle situation. En reconnaissant vos craintes, en vous dotant d’outils pour faire face à ce changement et en acceptant d’aller vers les autres pour demander de l’aide, questionner et vous informer, vous serez plus porté à vous engager dans la réussite du changement.

Venez découvrir un monde de possibilités!

Rejoignez notre réseau de talents

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

Recevoir l’alerte-emplois