Laurence Auclair

Par Laurence Auclair

18 mai 2018

Bien-être

Les petits bonheurs d’être travailleur autonome

Article révisé le 27 novembre 2018

Soyons honnêtes, il y a de nombreux avantages à être salarié dans une compagnie bien établie qui offre de bonnes conditions de travail à ses employés que ce soit en termes d’environnement de travail, de vacances, de programme de rémunération compétitif, de retraite sécuritaire, bref d’un ensemble d’avantages sociaux bétons. Par contre, être travailleur autonome a également son lot d’avantages et bénéfices qui sont tout aussi considérables.

Parmi ces nombreux privilèges, nous en avons soulevé 5, afin de vous faire découvrir le merveilleux monde de l’entrepreneuriat.

1. L’autogestion de sa performance

Le travail autonome est une source de grands bonheurs, dont celui de faire les choses comme vous le souhaitez et au rythme que vous voulez. Bien entendu, c’est le fruit de vos efforts qui vous rapportera. Le travailleur autonome se doit d’appliquer une méthode rigoureuse s’il veut connaître le succès.

Paul Valéry (1871 – 1945), artiste, écrivain, philosophe et poète disait : « La plus grande liberté naît de la plus grande rigueur ».

Se lancer en affaires, c’est accueillir un univers de possibilités, de défis et de nouveautés qui vous amène à vous sortir de cette fameuse zone de confort où on ose le dépassement de soi et qui vous apporte cette fougue d’atteindre des sommets remarquables. Vous êtes maître de votre temps et vous le gérez en conséquence des résultats que vous souhaitez atteindre. C’est d’ailleurs ce bonheur que plusieurs entrepreneurs savourent quotidiennement, de pouvoir exercer le plein contrôle sur leur rémunération et leur temps.

2. Un horaire sur mesure

Au risque de me répéter plus haut « au rythme que vous voulez », c’est en effet un bonheur des travailleurs autonomes qui prend tout son sens lorsque vous pouvez constituer votre horaire de la journée en fonction d’éviter le trafic dans la mesure du possible et choisir le moment opportun pour vous de rencontrer vos clients. La semaine d’un entrepreneur débute le lundi et se termine la journée qu’il détermine, de manière à gérer son temps comme bon lui semble, en fonction des défis qui se présentent sur son chemin et des résultats qu’il a obtenus.

3. La conciliation travail et temps personnel

La possibilité de concilier le travail et la vie personnelle demeure de loin le plus grand bonheur qui encourage une majorité de travailleurs autonomes à se lancer.

Vous avez un rendez-vous médical, bébé fait de la fièvre et la garderie vous le retourne ou tout simplement que la chaleur de l’été vous invite à profiter de votre piscine? Pas un problème pour le travailleur autonome, pas besoin de demander de permission, il est son propre patron! La conciliation boulot-temps personnel offre définitivement une valeur ajoutée au quotidien du travailleur autonome et à son bien-être personnel qui lui facilite sans aucun doute la vie.

4. La possibilité pour le travailleur autonome de laisser sa marque

Tous les entrepreneurs ont la même conviction, laisser sa marque! Ils aiment créer, refaire, repenser, améliorer, innover, être au service des gens et être la référence dans leur domaine. L’entrepreneur a la responsabilité de partager son savoir-faire et de contribuer à celui des autres. Il contribue directement à faire une différence dans la vie des personnes qu’il sert et ceci est ô combien gratifiant à la fin de la journée. L’entrepreneur réalise des choses qui ont du sens pour lui. C’est sans aucun doute ce qui mène les entrepreneurs à s’engager dans leur nouveau style de vie!

5. Les allégements fiscaux pour travailleur autonome : les déductions à considérer

Finalement, nous ne pouvons passer sous silence les lois fiscales permettant au travailleur autonome d’avoir accès à des déductions quant aux dépenses qui ont été effectuées dans le but de favoriser un apport de revenu. Ces montants regroupent une panoplie de frais et de dépenses, des factures d’électricité au mobilier, sans oublier l’utilisation d’un véhicule privé et du pied carré à même son domicile, et peuvent représenter une somme importante de déduction des dépenses.

L’entrepreneur doit être bien entouré d’un réseau d’affaires et compter sur les conseils d’un comptable pour déterminer les avantages fiscaux auxquels il pourrait profiter.

Du rêve à la réalité?

Il existe de nombreuses initiatives qui ont pour mission de faire connaître l’entrepreneuriat ou encore l’intrapreneuriat 1, notamment dans les écoles de gestion, qui offrent des conseils et des formations pour ceux et celles qui aimeraient se lancer.


  1. Un intrapreneur développe des relations d’affaires et des approches de clients potentiels, car il est au service des gens. Il est un travailleur autonome qui se développe à l’intérieur d’une structure organisationnelle reconnue pour tout le support qu’elle lui offre.     

 

Viens découvrir un monde de possibilités!

Rejoins notre réseau de talents

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

Recevoir l’alerte-emplois